Page images
PDF
EPUB

La Sophronie de Hoole est plus sévère que

celle du Tasse ; mais, dans sa parure anglaise, si elle est moins jolie , elle me paraît plus belle.

Il est inutile d'observer qu'ayant abrégé l'original, le traducteur n'a point , comme lui , écrit en stances de huit vers. Cette marche ,

peu monotone, eût été insupportable aux anglais dans un poëme épique.

un

ARMIDA.

Mostra il bell petto le sue nevi ignude
Onde il fuoco d'amor si nutre e desta;
Parte
appar

delle mamme acerbe e crude. Parte altrui ne ricopre invida vesta ; Invida, mà s'agli occhi il varco chiude L'amoroso pensier già non arresta;

*

* Son beau sein montre ses neiges nues , où le feu d'amour s'entretient et s'allume : une partie du sein paraît acerbe et cru, l'autre partie est couverte par une robe jalouse ; jalouse, mais si elle ferme le passage à l'oeil, elle n'arrête pas l'amoureux penser,

[ocr errors]

Che non ben

pago

di bellezza esterna , Negli occulti secreti anco s'interna.

IL TASSO, canto 4o.

Her bosom bare displays its snowy charms, Where cupid frames and points his fiery arms; Her smooth and swelling breast are part reveal'd, And

part beneath her envious vest conceal'd; Her robes oppose the curious sight in vain , No robes oppos'd can amorous thoughts restrain :: The

gazer, fir'd with charms already shown, Explores the wonders of the charms unknown.

HOOLE, book 4.

Peut-être suis - je entraîné

par

la

qui, peu

satisfait de la beauté extérieure , dans les secrets cachés sait encore pénétrer.

** Son sein nu déploie la neige de ses charmes où l'amour fabrique et darde ses traits terribles ; son sein doux et enflé est en partie aperçu , et en partie caché par sa parure jalouse ; sa robe s'oppose en vain au regard curieux : robe qui s'oppose n'arrête pas l'amoureux penser. L'admirateur, enflammé par les charmes déjà montrés , pénètre les merveilles des charmes inconnus.

préférence que je donne à la poésie anglaise sur la poésie italienne, mais j'avoue que,

dans ce passage, dans les deux derniers vers sur - tout , je suis tenté de donner la palme au traduc

teur.

ARMIDA A RINALDO.

Nè te Sofia produsse, et non sei nato
Dell'Azzio sangue tu; te l'onda insana
Del mar produsse, el Caucaso gelato ,
E le mamme alletar di tigre Hircana.
Che dissimulo io più! l'uomo spietato
Pur un segno non diè di mente umana !
Forse cambiò colore, forse al mio duolo
Bagnò almen gli occhi, o sparse un sospir solo!*.
Boast not Bertholdo's nor Sophia's blood!
Thou sprung'st relentless from the stormy flood!
Thy infant

IL Tasso, canto 16,

* Non , Sophie ne t'a pas produit, non, tu n'es pas né du sang d'Est, et l'onde irritée de la mer t'a produit et le Caucase glacé ! et tu fus allaité par une tigresse d'Hircanie. Qu'ai-je à dissimuler encore ! l'homme impitoyable n'a pas donné un signe de sentiment humain ; peut-être il a pâli, peut-être à ma douleur il a versé une larme ou donné un soupir!

years

th'Hircanian tigress fed; On frozen Caucasus thy youth was bred! See! if he deigns one tender tear bestow, Or pay one sigh in pity to

my

woe.

HOOLE, book 16.

J'ai choisi ce passage que le Tasse a lui-même imité de Virgile.

*Ne vante pas

le
sang

de Bertholde et de Sophie ! tu naquis impitoyable des flots orageux ! ton enfance fut nourrie par une tigresse d’Hircanie , sur le Caucase glacé, ta jeunesse fut élevée ! Voyez , s'il daigne accorder une larme de tendresse, ou donner un soupir en pitié à mes maux !

POËME DIDACTIQUE.

Judgd with coolness, tho' he sings with fire His precepts teach but what his works inspire.*

POPE, essay on criticism,

ENSEIGNER et inspirer , donner en beaux vers d’utiles leçons sur un art quelconque, tel est le but de la poésie didactique. Les anciens nous ont donné l'exemple de ce genre de poëmes : en grec, les jours d'Hésiode, les phénomènes d'Aratus ; en latin , les Géorgiques de Virgile, la nature des choses de Lucrèce, les astronomiques de Manilius , et l'art poétique d'Horace,

7

*Jugé avec froideur, quoiqu'il chante avec feu ses préceptes n'apprennent que ce que les ouvrages

inspirent.

« PreviousContinue »