Page images
PDF
EPUB

The world might then be taught to know your right, And court your rage, and envy my delight.*

PARNELL, on the styles of poetry.

Vous, sexe aimable et sensible, vous qui, dociles à ce précepte de Lyttleton,

Do

you, my fair, endeavour to possess An elegance of mind as well as dress. **

LYTTLETON, Advice to a Lady.

[ocr errors]

êtes un juge si délicat et si difficile, puisse cet ouvrage, au moins

par

l'extrême variété des poésies qu'il vous offre, attirer et retenir vos regards. Sans cesse je me suis dit en le composant :

« les femmes le reliront-elles ? » car les bons livres sont ceux que les femmes relisent , et l'on peut aujourd'hui dire des dames françaises aussi -bien

que

des anglaises :

*le monde alors apprendrait à connaitre vos droits, à aimer vos fureurs, et à envier mes délices.

** Efforcez - vous,

ma belle , de réunir l'élégance de l'esprit à celle de la parure,

[ocr errors]

Our british nymphs with happier omens rove At freedom's call, thro'wisdom's sacred grove; And, as, with lavish hand, each sister

grace Shapes the fair form, and regulates the face , Each sister muse, in blissful union join'd Adorns, improves, and beautifies the mind. Even now fond fancy in our polish'd land Assemble'd shows a blooming, studious band. With various arts our reverence they engage Some turn the tuneful, some the moral page; These , fed by contemplation , soar on high , *

* Nos nymphes anglaises, sous d'heureux auspices, se

promènent, à la voix de la liberté, dans les bosquets sacrés de la

sagesse ; et comme, d'une main prodigue, chacune des trois

seurs, les Grâces, dessine la taille et régularise la figure ; chacune des neuf soeurs, les Muses , par une heu

reuse union, orne, perfectionne, embellit l'esprit. Aujourd'hui même l'imagination dans nos climats

cultivés , réunit sous nos yeux une troupe charmante et studieuse. Par divers arts les dames attirent nos hommages; l’une tourne la page harmonique, l'autre la page morale ; celles-ci, nourries de contemplation , planent dans

les airs,

And range the heavens with philosophie eye:
While those, surrounded with a vocal choir,
The canvass tinge or touch the warbling lyre.
Here, like the star's mix'd radiance, they unite
To dazzle and perplex our wand'ring sight;
The muse each charmer singly shall survey
And tune to each her tributary lay. .
So when in blended tints, with sweet surprise,

Assembl'd beauties strike our ravish'd eyes, · Such as in Lely's (1) melting colours shine ,

Or spring, great Kneller (1), from a hand like thine, On all, with pleasing awe, at once we gaze

et parcourent les cieux d'un oeil philosophique , tandis

que

d'autres, entourées d'un chour de voix, font respirer la toile ou font chanter la lyre. Ici, semblables à l'éclat mêlé des étoiles, elles s'unissent pour

éblouir et tourmenter nos yeux errans. La muse doit contempler chaque belle séparément, et offrir à chacune sa chanson tributaire. Ainsi, en teintes confuses, quand, avec une douce

surprise, des beautés rassemblées frappent nos regards ravis , telles qu'elles brillent dans les couleurs agréablement

fondues de Lély, ou s'élèvent, illustre Kneller, sous une main comme

la tienne. Toutes, avec un tendre respect, nous les admirons à la fois,

(1) Lély et Kneller , célèbres peintres anglais,

And, lost in wonder, know not wich to praise ;
But , singly view'd, each nymph delights us more,
Disclosing graces unperceiv'd before. *

DUNCOMBE, the Feminead.

*et, perdus dans le ravissement , ne savons laquelle

louer ; mais vues séparément , chaque nymphe nous en

chante davantage , en découvrant des grâces inaperçues d'abord.

[ocr errors]

1

LA POÉSIE.

Of all those arts in wich the wise excel
Nature's chief master piece is writing well ;
No writing lists exalted man so high,
As sacred and soul-moving poesy;
No kind of work requires so nice a touch.
And, if well finish’d, no thing shines so much.*

BUCKINGHAM, essay on poetry.

LORSQUE je commençai à me livrer à la lecture des poëtes anglais, je me crus transporté dans un monde nouveau. La poésie anglaise, en effet, diffère entièrement de celle des autres peuples. Exprimer de beaux sentimens, rendre de belles pensées, peindre de belles images dans un style harmonieux et cadencé, voilà, sans doute, ce que par-tout fait la poésie:

excelle,

* De tous les arts dans lesquels le

sage le chef-d'œuvre de la nature est l'art de bien écrire ; aucun genre d'écrire n'exalte plus l'homme que la poésie, don sacré fait pour émouvoir l'âme: nul ouvrage n'exige une touche plus délicate; et, bien fini, rien ne brille davantage.

« PreviousContinue »